Des taux de clics élevés garantis grâce à 5 astuces de marketing par e-mail

Des taux de clics élevés garantis grâce à 5 astuces de marketing par e-mail

Sarah Turner
Sarah Turner
40

Les e-mails sont un puissant outil de marketing. 99% des gens consultent leur boîte mail au quotidien, ce qui vous offre une opportunité facile de faire connaître vos promotions ! Toutefois, à mesure que la fréquence des campagnes de marketing par e-mail augmente, la tolérance du consommateur diminue. D’ailleurs, le rapport 2017 de DMA Insight révèle que 53% des destinataires d’e-mails ont déclaré recevoir trop d’e-mails non pertinents de la part des marques.

Qu’est-ce que cela signifie pour le marketing par e-mail ?

Si vous souhaitez que vos messages se convertissent en clics, vous devez vous centrer sur la création d’une stratégie détaillée, conçue expressément pour vos clients. Ces conseils de marketing par e-mail vous aideront à créer une campagne aussi pertinente que percutante.

Nº 1 : Personnalisation

Il n’est plus suffisant d’envoyer le même email à l’intégralité de votre liste. D’ailleurs, cette pratique peut entraîner 50% de clics en mois. Pourquoi ? Eh bien parce que les destinataires que vos e-mails n’intéressent pas ne tarderont pas à les signaler comme courrier indésirable, d’où l’importance de créer une stratégie de segmentation pour vos campagnes. Plusieurs moyens existent pour diviser votre liste. L’option que vous choisirez doit être basée sur ce qui est le plus pertinent pour vos clients et vos produits.

La plupart des services de marketing par e-mail proposent des outils simples pour réaliser cette segmentation. Sur MailChimp, vous avez la possibilité de définir cinq conditions pour chaque segment. Par exemple, si vous souhaitez cibler de nouvelles clientes, vous pouvez grouper vos contacts par sexe et date de souscription. Il s’agit dans ce cas d’une segmentation à deux conditions.

En matière de contenu, il existe deux options de segmentation principales.

Segmentation démographique

Lorsque vos abonnés s’inscrivent, vous pouvez recueillir des informations essentielles pour vos futurs efforts de marketing. Cependant, demander trop de détails peut dissuader les gens de s’abonner à votre liste de diffusion. En règle générale, vous pouvez facilement justifier la demande d’informations démographiques de base, telles que :

  • Le sexe
  • L’âge
  • Le lieu de résidence
  • Le nom

Selon la dernière étude de MailChimp, la personnalisation de vos e-mails basée sur ces informations démographiques est susceptible d’améliorer votre taux de clics de 54,79%. Vous avez le potentiel de créer des promotions spécifiques à chaque sexe, de créer un contenu adapté à différentes tranches d’âge et de tirer parti des conditions météorologiques et climatiques de différentes régions. Par exemple, il n’est pas judicieux de vendre des pulls en laine à des clients résidant dans le sud du pays, mais les habitants des régions du nord seront probablement intéressés.

En outre, il est extrêmement utile d’adresser vos e-mails au nom du destinataire. Tous les meilleurs services de marketing par e-mail offrent la possibilité de personnaliser le champ « À » à cet effet.

Segmentation psychographique

Bien que les données démographiques représentent un excellent point de départ, elles offrent très peu d’informations sur la personnalité du client. Avec des données plus spécifiques, vous pourrez obtenir un taux de clics encore plus élevé, jusqu’à 74,53% de plus qu’avec des campagnes non segmentées selon les données de Mailchimp. Cependant, le recueil d’informations personnelles n’est pas forcément évident car les renseignements que vous pouvez demander sur les formulaires d’inscription sont limités.

Heureusement, il existe des solutions pour recueillir d’autres données.

Sondage sur le site

Les abonnés apprécient le contenu interactif. Par conséquent, la création d’un sondage fait d’une pierre deux coups. En effet, vous pouvez recueillir plus d’informations tout en entretenant la fidélité à la marque. Des sondages et questionnaires amusants peuvent être réalisés sur de nombreuses plates-formes, telles que :

  • Survey Monkey
  • SurveyGizmo
  • Google Forms
  • GetFeedback
  • Fluid Surveys

Il est également possible d’ajouter une section « intérêt » à votre fiche de souscription Mailchimp. Toutefois, essayez de limiter autant que possible le nombre de questions.

Ciblage au niveau de la page

Vous pouvez également utiliser des éléments comportementaux pour obtenir un profil psychographique de vos clients. Le ciblage au niveau de la page vous permet de suivre la page sur laquelle vos clients se sont abonnés, ce qui vous donne une idée supplémentaire du type de contenu qu’ils apprécient. Les autres éléments susceptibles de vous aider à déduire des informations supplémentaires comprennent :

  • L’historique des achats
  • Les articles enregistrés dans la liste d’envie ou le panier
  • Les commentaires/j’aime de pages
  • Les habitudes d’achat (par ex : achats réguliers ou occasionnels, uniquement à partir de la liste d’envie, etc.)

Nº 2 : L’urgence

L’urgence est une tactique de marketing éprouvée depuis longtemps. La création d’un sentiment d’urgence poussera vos clients à agir rapidement sans avoir le temps de réfléchir. Une étude réalisée par Experian a révélé que les e-mails promotionnels utilisant ces tactiques ont observé une hausse de 14% du taux de clics par ouverture et une sidérante augmentation de 59% des transactions par clic.

Le meilleur moyen de communiquer l’urgence est par le langage. Voici des exemples de mots puissants qui tirent parti de la tendance humaine naturelle à la cupidité et à l’exclusivité :

Bonne affaire

Folie

Sans culpabilité

Choquant

Devenez un initié

Réservé aux membres

Feuille de triche

Cadeau

Sensationnel

Éblouissant

À l’abri de la récession

Sans engagement

Appel à l’action

  • Votre appel à l’action (« call-to-action », ou CTA) est l’élément de votre e-mail qui incite le client à agir. C’est l’un des facteurs les plus critiques pour les taux de clics, car il s’agit de la dernière tentative de persuasion avant que le client ne décide de cliquer ou de rebondir. Vous devez toujours essayer de faire passer un sentiment d’urgence dans votre CTA.
  • Utilisez l’impératif pour que votre CTA soit un ordre direct plutôt qu’une suggestion. Par exemple : « Consultez notre site Web pour obtenir des réductions à ne pas manquer » est bien plus convaincant que « Vous pouvez consulter notre site Web pour trouver des réductions à ne pas manquer ».
  • Employez des mots d’action dynamiques pour augmenter le sentiment d’urgence. Par exemple : « N’attendez pas ! Dépêchez-vous de saisir nos dernières tendances. »
  • Offrez l’exclusivité pour créer un sentiment de rareté. Par exemple : « Utilisez ce code pour bénéficier d’une offre unique » a plus d’impact que « Utilisez ce code pour bénéficier d’une offre ».
  • Ajoutez une touche personnelle en utilisant la première personne. Un sondage réalisé par Unbounce (tel que rapporté sur ClickZ) a révélé que la modification d’un bouton avec « moi » au lieu de « vous » est susceptible d’entraîner une augmentation des conversions de 90%.

Du contenu urgent

L’offre de bonnes affaires fugaces est une excellente tactique de marketing. Toutefois, il est important de le faire correctement afin d’obtenir l’effet désiré. Étant donné que les humains traitent les images 60 000 fois plus rapidement que le texte, les éléments picturaux peuvent se révéler extrêmement efficaces. Par exemple, l’inclusion d’un sablier ou d’un compte à rebours dans votre e-mail incitera les lecteurs à agir rapidement !

Une autre méthode consiste à utiliser la psychologie de la couleur. Une infinité de recherches existent sur l’impact des différentes couleurs sur les consommateurs :

  • Le rouge, l’orange et le bleu roi sont les plus efficaces pour créer l’urgence.
  • Il a également été prouvé que le bleu roi et l’orange incitent à l’action.

Nº 3 : La confiance

Une enquête récente de Stackla a révélé que près de 90% de la génération Y considèrent l’authenticité comme le facteur le plus important pour interagir avec une marque. Une étude similaire réalisée en 2013 a également établi qu’il s’agissait de l’une des principales qualités attirant les consommateurs vers une entreprise. À l’époque des arnaques de phishing et des messages spam, il est essentiel de présenter une façade authentique afin d’entretenir la confiance et obtenir les clics dont vous avez besoin.

Plusieurs éléments contribuent au niveau de confiance d’une entreprise.

Le « sender score » (score d’expéditeur)

Votre premier défi en tant que marketeur est de vous assurer que vos e-mails se retrouvent dans la bonne boîte de réception. Les services de messagerie utilisent tous des filtres anti-spam pour éviter les mails importuns. Que votre e-mail se retrouve dans les courriers indésirables ou dans la boîte de réception dépend de votre « sender score ». Cette métrique est un nombre compris entre 0 et 100 et est appliquée par adresse IP. Cela signifie que si vous partagez une boîte mail avec d’autres personnes, leur activité vous affectera.

Les facteurs qui affectent votre « sender score » sont les suivants :

  • Être manuellement signalé comme courrier indésirable
  • Envoyer des e-mails à des comptes inactifs
  • Les listes noires du secteur
  • Autres plaintes et étiquettes spam

Améliorez votre « sender score » en faisant régulièrement le tri dans vos listes de diffusion, en personnalisant vos messages et en conservant une bonne authenticité de la marque.

L’authenticité

Créer une authenticité en tant que marque peut sembler complexe, mais c’est plus facile que vous ne le pensez. La principale tactique consiste à associer un ou plusieurs visage(s) au nom. Dans le cas d’une campagne de marketing par e-mail, cela peut inclure les éléments suivants :

  • L’envoi de vos messages à partir d’un email personnel plutôt que d’un compte général. Les statistiques révèlent que 42% des gens vérifient l’expéditeur avant d’ouvrir un email.
  • L’inclusion d’une signature et d’une photo à la fin du message.
  • L’utilisation de liens de médias sociaux vers vos comptes, ce qui prouve que vous existez ailleurs et peut augmenter le taux de clics de 158%.

Nº 4 : Le format

La configuration de l’e-mail est un autre facteur clé. Les utilisateurs souhaitent du contenu interactif et attractif, et sont moins enclins à cliquer dans le cas contraire. Il est important de penser aux bases. Par exemple, étant donné que les dispositifs mobiles représentent plus de 50% des sources d’accès au Web, vous devez vous assurer que votre contenu est optimisé pour un écran plus petit.

De même, l’ancien concept de journalisme « au-dessus du pli » s’applique toujours, et s’appelle « ligne de flottaison » sur Internet. Pensez à la première chose que le destinataire verra en ouvrant l’e-mail. Ensuite, placez le contenu le plus percutant au-dessus de l’endroit où les utilisateurs doivent faire défiler vers le bas, afin d’attirer immédiatement leur attention.

L’objet et l’aperçu

Avant de penser au taux de clics, vous devez vous assurer que vos e-mails sont ouverts. Votre seul outil pour y parvenir est l’objet et l’aperçu, ou texte de prévisualisation. Sur Gmail (et d’autres fournisseurs de services de messagerie populaires), vous avez la possibilité de modifier l’aperçu. Choisissez toujours cette option dans la mesure du possible.

Lors de la rédaction de l’objet, suivez les règles suivantes :

  • Faites en sorte qu’il suscite une action. Considérez l’objet comme un appel à l’action initial. Trouvez quelque chose d’accrocheur qui incite le lecteur à agir. Par exemple : « Faites la connaissance de nos nouveaux influenceurs de célébrités » a plus d’impact que « La célébrité X fait maintenant la promotion de notre marque ».
  • Reflétez la personnalisation. Si vous avez pris le temps de segmenter et de personnaliser l’e-mail, vous devez le communiquer dans l’objet. Choisissez un élément qui montre que vous avez pensé aux intérêts de chaque destinataire.
  • Respectez la longueur idéale. Parfois, la longueur a de l’importance ! Les directives actuelles conseillent un objet d’e-mail de 50 caractères ou moins.
  • Évitez le clickbait. Le public actuel est devenu expert en matière de clickbait (piège à clics). La création d’un objet contenant des affirmations absurdes et des mots trop radicaux ne convient plus. Par exemple, un e-mail intitulé « NOUVEAUX IPADS ET IPHONES POUR SEULEMENT 5 $ » sera directement envoyé vers les courriers indésirables.
  • Tenez votre promesse. En plus d’éviter les clickbait, vous devez également vous assurer que votre contenu respecte vos promesses. Si votre objet mentionne des cadeaux et réductions mais que l’e-mail ne les évoque pas, votre taux de rebond augmentera.

Le contenu

Votre contenu sera personnalisé selon votre marque et votre entreprise, mais des règles spécifiques s’appliquent à tous les secteurs.

  • Utilisez des images, car les humains réagissent mieux aux sollicitations visuelles. Toutefois, ne vous limitez pas aux images pour communiquer des informations importantes, car elles ne seront peut-être pas visibles pour tout le monde. La création d’un « alt text » de qualité pour vos images peut pallier à ce problème.
  • Encouragez l’interaction en incluant du contenu incitant les utilisateurs à agir. Certains exemples comprennent des sondages et enquêtes, ou vous pouvez demander des commentaires directs concernant un article ou sujet spécifique.
  • Utilisez les mêmes règles de lisibilité que pour les articles. Incluez des sous-titres, des puces et des listes, et assurez-vous que tous vos textes sont concis.
  • Décidez de l’action que vous souhaitez que le lecteur entreprenne et créez votre contenu en conséquence. N’incluez pas plusieurs idées ou objectifs car cela risque de distraire les destinataires, qui passeront à côté l’objectif principal.

Nº 5 : L’analyse

Les analyses sont l’une des armes les plus puissantes de votre arsenal. Grâce aux indicateurs détaillés offerts par les fournisseurs de services d’e-mail et d’autres plates-formes, telles que Google Analytics, nous sommes en mesure de connaître les détails complexes de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas. Si votre campagne e-mail ne donne pas de bons résultats, vous pouvez expérimenter afin d’identifier les éléments problématiques.

Les tests A/B

Également connu sous le nom de « split testing » (test fractionné), ce processus vous permet d’analyser les composants individuels de vos e-mails. Il vous suffit simplement d’identifier l’élément que vous souhaitez tester, qu’il s’agisse du CTA, de l’objet ou même du contenu, et de diviser vos destinataires en deux.

La moitié recevra la version A, et l’autre la moitié la version B. Vous pouvez ensuite analyser le taux de clics et identifier la version la plus performante. Si vous souhaitez tester plus de deux options, vous pouvez segmenter votre liste en quatre sections aléatoires. Testez chaque élément de votre campagne pour obtenir les meilleurs résultats possibles.

Sony a récemment augmenté ses ventes de 20% avec un simple test A/B de différentes bannières.

Le renvoi de campagnes

Cela peut sembler évident, mais de nombreux marketeurs expriment une certaine réticence à cette idée. Toutefois, selon un rapport de HuffPost, le renvoi de votre campagne aux personnes qui n’ont pas ouvert votre e-mail lors du premier envoi augmente le taux d’ouverture de 30%. Non seulement vous offrirez aux destinataires une autre chance d’ouvrir votre e-mail, mais la répétition de vos e-mails vous permettra également d’expérimenter l’optimisation de différentes fonctionnalités.

Vous pouvez par exemple :

  • Envoyer le message à un autre moment de la journée pour essayer de susciter l’engagement
  • Modifier l’objet avec quelque chose de plus accrocheur
  • Essayer une stratégie de segmentation différente afin que les destinataires reçoivent un contenu plus ciblé

Des taux de clics élevés garantis

Il est inutile de se limiter à envoyer des e-mails en espérant qu’ils se convertissent en clics. En l’absence de stratégie pour vos campagnes, vous perdrez du temps et de l’argent. En appliquant ces conseils de marketing, vous pouvez soigneusement concevoir des e-mails promotionnels qui susciteront l’intérêt du destinataire. Une fois accrochés, ils seront plus susceptibles d’acheter !

 


DMA Insight : https://dma.org.uk/research/dma-insight-consumer-email-tracker-2017

MailChimp study : https://mailchimp.com/resources/research/effects-of-list-segmentation-on-email-marketing-stats/

Experian study : https://www.experian.com/assets/cheetahmail/white-papers/top-5-flash-sale-tips.pdf

ClickZ : https://www.clickz.com/me-vs-you-how-pronouns-affect-click-conversion-rates/32596/

Stackla survey : https://stackla.com/resources/reports/the-consumer-content-report-influence-in-the-digital-age/

HuffPost : https://www.huffingtonpost.com/danny-wong/13-email-marketing-tips-t_b_9050798.html

40 applaudissements
Si vous avez trouvé le message utile, applaudissez-le !

Avez-vous des commentaires ?

0 out of minimum 100 caractères
Champ obligatoire Maximal length of comment is equal 80000 chars La longueur minimale du commentaire est de 100 caractères

Avec seulement un courriel par mois, vous étendrez vos compétences.

Inscrivez-vous maintenant !

Nous vérifions tous les commentaires des utilisateurs sous 48 heures pour nous assurer qu'ils proviennent de " vraies " personnes comme vous. Nous sommes ravis que cet article vous ait semblé intéressant. Nous vous serions reconnaissants de le partager !

Partagez cet article avec vos amis et collègues dès maintenant :

We check all comments within 48 hours to make sure they're from real users like you. In the meantime, you can share your comment with others to let more people know what you think.

Une fois par mois, vous recevrez des conseils et des astuces intéressantes et utiles pour améliorer les performances de votre site web et atteindre vos objectifs de marketing numérique !