Voici 7 méthodes qui ont fait leur preuves pour éviter le redoutable filtre anti-spam

Voici 7 méthodes qui ont fait leur preuves pour éviter le redoutable filtre anti-spam

Shira Stieglitz
Shira Stieglitz
48

Le marketing par courriel est IMMENSE dans le monde des affaires actuel. Près de 60 % des distributeurs considèrent que le courriel est leur canal de génération de revenus le plus efficace tandis que 80 % des détaillants disent que le marketing par courriel est responsable de leur fidélisation des clients et qu’il est deux fois plus efficace que le moyen de fidélisation d’au-dessous. En moyenne, les consommateurs qui achètent par l’intermédiaire du marketing par courriel dépensent 138 % plus que ceux qui effectuent leurs achats autrement.

Les filtres anti-spam ont-ils tué le marketing par courriel ?

Donc, oui, le marketing par courriel est un outil puissant mais il y a une chose qui peut réduire à néant tous vos efforts de marketing : les filtres anti-spam. En fait, selon une étude récente effectuée par Return Path, un courriel sur cinq n’atteint jamais son destinataire et la livrabilité mondiale a baissé de 24 %. Cela signifie que presque un quart de tous les courriels envoyés n’atteignent jamais leur destinataire et que ce nombre augmente tous les ans. Les statistiques sont encore pires pour les distributeurs américains car le taux de livrabilité de ce secteur d’activité n’est que de 73 % (et c’est mieux qu’au début de 2016, où les chiffres étaient au-dessous de la barre des 70 %).

Que se passe-t-il ? Comment se fait-il que les filtres anti-spam aient tant de pouvoir sur les campagnes de marketing ? Est-ce vraiment important et, si ça l’est, que pouvez-vous y faire ? Dans cet article, nous allons vous expliquer tout ce qu’il faut savoir sur les filtres anti-spam et comment vous pouvez vous assurer que vos précieux courriels atteignent leur vraie destination.

Qu’est-ce qui déclenche ces affreux filtres anti-spam ?

D’abord, clarifions un point. Est-ce que les filtres anti-spam sont importants ? Eh bien, si vos courriels n’atteignent pas vos clients, vous gaspillez presque tout votre budget de marketing et vous perdez des opportunités de ventes potentielles dont le montant peut s’élever à des millions de dollars.

Il y a deux obstacles qui empêchent votre courriel d’atteindre vos clients : le blocage par la passerelle et le filtre anti-spam. Un pourriel ne passera même pas la passerelle tandis que les filtres anti-spam se concentrent plus sur la réputation de l’expéditeur, sa relation avec le destinataire et le contenu du courriel.

Quand vous avez passé la passerelle, il est temps d’affronter le filtre anti-spam. Les fournisseurs d’accès Internet (les FAI) ont deux façons principales de vous bloquer :

  • Les pièges à spam. Les FAI paramètrent les comptes de courriel de façon à ce qu’ils testent les taux de rebond. Si vous envoyez un courriel à une adresse de courriel inactive ou à un autre type d’adresse qui continue à rejeter le courriel, votre adresse de courriel sera étiquetée comme étant du spam. Pour cette raison, il est extrêmement important de faire attention aux notifications de rebond et de retirer immédiatement ces noms de vos listings.

C’est aussi vrai des comptes inactifs. Si quelqu’un ne répond pas du tout, retirez-le de votre liste pour éviter d’être blacklisté.

  • Les filtres anti-spam. Les filtres anti-spam retirent efficacement le spam du reste de votre courriel à l’aide de conditions prédéfinies. Par exemple, si vos clients paramètrent des filtres pour certains mots-clés présents dans votre ligne de sujet, votre courriel sera directement envoyé dans le dossier spam.

NB : Les filtres anti-spam ne sont pas vraiment mauvais. En fait, ils aident à empêcher que les boîtes de messagerie de vos clients ne soient inondées de véritables pourriels, ce qui fait qu’il reste de la place pour les bonnes choses (comme vos offres !). Donc, les filtres anti-spam sont vraiment vos amis; il faut juste que vous appreniez comment travailler avec eux.

Comment éviter les filtres anti-spam

Les chiffres ont l’air catastrophiques pour les distributeurs mais tout espoir n’est pas perdu. Les distributeurs qui veulent améliorer le taux de lecture et la livrabilité de leurs courriels ont besoin de faire plus d’efforts dans plusieurs domaines principaux, dont :

Conseil n°1: Prenez soin de votre réputation

Puisque la réputation de l’expéditeur est un des facteurs principaux à prendre en compte en matière de livrabilité, il est vital qu’une entreprise ait une réputation irréprochable. Vous pouvez vérifier votre réputation gratis sur SenderScore.org.

Ensuite, assurez-vous que votre contenu soit pertinent et intéressant pour vos destinataires, bien présenté et utile, et aussi que votre modèle de courriel soit attractif. Cela vous donnera un air plus respectable. Si vous utilisez un service comme Constant Contact, cela vous donnera accès à des centaines de modèles, ce qui fait que, de nos jours, la conception d’un courriel d’apparence professionnelle est une chose fort simple.

Conseil n°2 : Utilisez un nom personnel pour mettre votre destinataire en confiance

Comme les gens, les prestataires de services de courriel veulent être sûrs de travailler avec une vraie personne, pas seulement un robot ou une programme. C’est pour cela que l’insertion d’un nom personnel dans le champ « Expéditeur » donnera à vos courriels plus de crédibilité pour les filtres anti-spam. De plus, les noms génériques retiennent moins l’attention, même s’ils sont tolérés par les filtres. Donc, au lieu d’utiliser Messages@companyname.com, choisissez YourName@companyname.com. Non seulement cela permettra à vos abonnés de savoir de qui vient le courriel mais cela rendra aussi toute l’expérience plus personnelle tout en augmentant vos chances d’arriver dans la boîte de messagerie tant désirée.

Qui plus est, évitez de changer constamment le nom dans le champ « Expéditeur » de vos courriels. C’est louche et susceptible de déclencher le filtre anti-spam.

Conseil n°3 : Améliorez vos lignes de sujet

Quasiment 75 % des gens utilisent la ligne de sujet pour déterminer si un courriel est du spam ou s’il mérite qu’on le lise. Cela signifie que vous n’avez qu’une ligne pour produire votre première impression sur vos clients. Donc, il faut qu’elle soit bonne.

  • N’écrivez pas TOUT EN MAJUSCULES. C’est de l’intimidation manifeste.
  • Évitez de mettre des quantités de points d’exclamation !!! Il est impensable de s’exciter à ce point sur un contrat d’assurance de voiture.
  • Évitez les mots qui déclenchent le filtre anti-spam. Les mots et les expressions comme « gratuit », « cash », « sans obligation », « supplément de revenus » et « réduction » ont parfois l’air louche.

On peut dire la même chose du corps de vos courriels.

Conseil n°4 : Testez vos courriels

Comme dans tous les efforts de marketing, il est toujours conseillé de tester ses courriels avant de cliquer sur Envoyer. Vous pouvez le faire en utilisant un service de test des courriels. Il en existe plusieurs qui sont bons et gratuits. En fait, Gmail vient de sortir une fonctionnalité intéressante qui mesure la qualité de votre courriel. Elle mesure des choses comme la longueur du sujet, le nombre de mots, le nombre de questions et le niveau de lecture. Ensuite, elle vous indique la probabilité de réponse du destinataire. Vous pouvez même évaluer la politesse et l’aspect positif de votre contenu. Comme ça, vous pourrez prévoir si les filtres anti-spam seront déclenchés par votre courriel et corriger vos erreurs avant de l’envoyer.

Conseil n°5 : Nettoyez vos listes d’abonnés

Certains services vous permettent de créer des listings de courriels automatiques. MailChimp, par exemple, a un excellent système d’automatisation du marketing (et il est gratuit !). Cependant, les distributeurs devraient comprendre que cette fonctionnalité ne peut pas être paramétrée de façon définitive. Pourquoi ? A chaque fois que vous envoyez un courriel à un utilisateur inactif ou inconnu, vous portez atteinte à votre réputation.

Comme je l’ai déjà dit, les filtres anti-spam utilisent les comptes inactifs pour exclure les courriels de qualité du spam. Donc, si vous écrivez à un de ces comptes, en fait, vos courriels de bonne foi pourront se retrouver blacklistés. Parcourez vos listes de diffusion et assurez-vous que tous les membres soient des abonnés de bonne foi et des détenteurs de compte actifs. Il vaut mieux avoir des prospects de qualité que trop de prospects. C’est aussi pour cette raison que vous ne devriez jamais acheter de liste générique de courriels; elles contiennent trop de comptes inactifs qui ne vous rapporteront que des quantités d’ennuis.

Conseil n°6 : Mobilisez vos abonnés !

Les filtres anti-spam prennent l’implication des destinataires au sérieux quand ils décident quoi garder et quoi rejeter. Plus vos clients s’impliquent dans votre marque, plus vous recevrez un score élevé et plus vos courriels seront susceptibles d’arriver dans la boîte de messagerie de leur destinataire. Il existe des quantités de techniques pour mobiliser vos abonnés mais, si vous n’y arrivez pas, n’ayez crainte. Les meilleurs services de marketing par courriel ont des quantités d’idées pour vous aider et ils ont aussi les outils qui permettent de les mettre en pratique.

Conseil n°7 : Employez un prestataire de services de courriel fiable

Le choix d’un bon prestataire de services de courriel peut exercer une influence énorme sur votre livrabilité. Les gens fiables ont tendance à évoluer en compagnie d’autres gens fiables et cela s’applique aussi aux personnes douteuses. Donc, si vous voulez avoir l’air fiable, assurez-vous que le prestataire de services de courriel que vous utilisez pour envoyer vos courriels soit tout aussi fiable. Par exemple, vous serez beaucoup plus susceptible d’ouvrir un courriel qui vient de Scott@gmail.com que s’il vient de Scott@nonameservice.com. C’est tout simplement du bon sens.

Touchez votre public aujourd’hui !

Il faut aussi que vous connaissiez les lois anti-spam ainsi que les pratiques et les technologies des FAI les plus récentes pour ne pas vous faire distancer. Demandez correctement à vos abonnés s’ils veulent s’abonner à vos courriels et s’ils peuvent vous ajouter à leurs contacts pour éviter que vous n’ayez des problèmes avec le filtre anti-spam. Ensuite, n’envoyez JAMAIS de courriel à ceux qui se sont désabonnés. Si vous gardez ces pratiques en tête, vos courriels arriveront chez vos clients sans problème.

 


IMAGES

https://www.socketlabs.com/blog/analyzing-modern-spam-filters/

http://www.thenonprofittimes.com/news-articles/rate-legit-emails-getting-caught-spam-filters-jumped/

48 applaudissements
Si vous avez trouvé le message utile, applaudissez-le !

Avez-vous des commentaires ?

0 out of minimum 100 caractères
Champ obligatoire Maximal length of comment is equal 80000 chars La longueur minimale du commentaire est de 100 caractères

Avec seulement un courriel par mois, vous étendrez vos compétences.

Inscrivez-vous maintenant !

Nous vérifions tous les commentaires des utilisateurs sous 48 heures pour nous assurer qu'ils proviennent de " vraies " personnes comme vous. Nous sommes ravis que cet article vous ait semblé intéressant. Nous vous serions reconnaissants de le partager !

Partagez votre critique avec des amis et des collègues dès maintenant :

We check all comments within 48 hours to make sure they're from real users like you. In the meantime, you can share your comment with others to let more people know what you think.

Une fois par mois, vous recevrez des conseils et des astuces intéressantes et utiles pour améliorer les performances de votre site web et atteindre vos objectifs de marketing numérique !