1. Website Planet
  2. >
  3. Blog
  4. >
  5. Connecter un domaine et installer WordPress sur Flywheel

Connecter un domaine et installer WordPress sur Flywheel

Hendrik Human
Hendrik Human
13 Août 2019
22

Avec un nouvel hôte, la première chose à faire est de connecter votre domaine, d’installer WordPress et de configurer un CDN. Si vous êtes designer ou développeur Web, vous avez probablement choisi Flywheel en partie pour ses fonctionnalités d’hébergement et de gestion multi-sites.

Le cas échéant, vous devrez effectuer régulièrement ces tâches. Il est donc d’autant plus important que le processus soit rapide et simple.

Dans cet article, je vais examiner ces tâches une à une pour vous montrer le type d’expérience auquel vous pouvez vous attendre, et le temps dont vous devrez disposer.

Si vous souhaitez connaître tous les avantages de Flywheel, jetez un œil à mon avis d’expert sur Flywheel.

L’installation de WordPress pas à pas

Lors de l’enregistrement de votre compte, Flywheel créera automatiquement un site Web WordPress pour vous en fonction de vos paramètres. Pour accéder à ce site Web, il vous suffit de le sélectionner dans le tableau de bord:

How-to-Connect-a-Domain-and-Install-WordPress-on-Flywheel-image1

Vous pouvez également créer un nouveau site Web en cliquant sur le gros bouton vert en haut de votre tableau de bord. Il est évident que Flywheel a beaucoup réfléchi à la navigation et la facilité d’utilisation.

Le processus est similaire à celui de la création de votre compte et de la configuration de votre premier site Web. Sur la première page, vous devrez saisir les informations du site, y compris:

  • Le propriétaire du site, soit vous par défaut, sauf si vous souhaitez ajouter une autre personne de votre entreprise.
  • Le nom du site Web, qui sera également le nom de votre site par défaut sur WordPress
  • Le domaine temporaire, que vous pourrez modifier ultérieurement si vous avez acheté un domaine ailleurs. Ceci est probablement dû au fait que Flywheel n’enregistre pas les domaines, mais il aurait été intéressant de pouvoir renseigner un nom de domaine permanent.
  • Les informations d’un nouvel utilisateur WordPress, que vous utiliserez pour vous connecter à votre backend WordPress et créer votre site Web. L’administrateur sera également l’utilisateur principal avec toutes les autorisations sur le site WordPress.

How-to-Connect-a-Domain-and-Install-WordPress-on-Flywheel-image2

Ensuite, vous devrez choisir le mode de paiement de votre forfait. Vous trouverez des informations détaillées dans mon article Comment créer un compte sur Flywheel. Trois options s’offrent à vous:

  • Je souhaite payer maintenant, pour souscrire un nouveau forfait pour votre site Web.
  • Mon client paiera plus tard, pour payer plus tard et bénéficier d’un site de démonstration de 14 jours.
  • Ajouter à un forfait groupé, pour l’ajouter à un forfait groupé existant et payer plus tard.

How-to-Connect-a-Domain-and-Install-WordPress-on-Flywheel-image3

Dans mon guide Créer un compte, j’ai choisi de payer maintenant. Pour l’instant, imaginons que vous ayez sélectionné Mon client paiera plus tard ou Ajouter à un forfait groupé. Bien sûr, pour ce dernier, vous devrez d’abord souscrire un forfait groupé ou sélectionner l’un de vos forfaits existants avec un espace de site disponible.

Dans les deux cas, vous pouvez créer immédiatement votre nouveau site Web WordPress en cliquant sur le bouton vert Lancer un site de démonstration.

Cela lancera le processus d’installation:

How-to-Connect-a-Domain-and-Install-WordPress-on-Flywheel-image4

Une fois l’installation terminée, votre site apparaîtra sur votre tableau de bord:

How-to-Connect-a-Domain-and-Install-WordPress-on-Flywheel-image5

Cliquez sur le site pour ouvrir le panneau de gestion spécifique à ce site Web:

How-to-Connect-a-Domain-and-Install-WordPress-on-Flywheel-image6

Jusqu’ici, tout va bien. À moins de souscrire un nouveau forfait, le processus est très rapide et ne prend que six à huit minutes au total.

Connecter un domaine pas à pas

C’est un processus très simple. Il vous suffit de cliquer sur l’icône « plus » sous Domaines et de saisir votre domaine dans la fenêtre pop-up ci-dessous. Comme vous pouvez le constater, cet aspect clé de votre hébergement s’affiche à nouveau afin que vous ne puissiez pas le manquer.

L’adresse IP dont vous avez besoin pour modifier l’enregistrement A de votre domaine se trouve également à cet endroit. À côté, vous verrez également un lien d’aide DNS pour accéder à la documentation de Flywheel.

How-to-Connect-a-Domain-and-Install-WordPress-on-Flywheel-image7

Si vous souhaitez que ce domaine soit le domaine principal de votre site, cochez la case Principal. Attention, cochez cette case uniquement si vous êtes prêt à rediriger votre domaine vers Flywheel. Dans le cas contraire, vous ne pourrez pas accéder à votre site Web.

Au début, j’ai omis de défini mon serveur principal comme GoDaddy, ce qui m’a empêché d’accéder à mon site.

Les étapes de modification de votre DNS pour rediriger vers Flywheel varieront selon votre registraire. Le lien Aide DNS dans la capture d’écran ci-dessus contient des instructions sur la connexion de votre domaine à votre registraire.

La fonction Mode privé de Flywheel vous permet d’empêcher les visiteurs d’accéder à votre site avant qu’il ne soit prêt. Si ce mode est activé, Flywheel vous indiquera un nom d’utilisateur et un mot de passe supplémentaires pour accéder à votre site. Ils sont générés de manière aléatoire, mais vous pouvez les modifier si vous le souhaitez.

How-to-Connect-a-Domain-and-Install-WordPress-on-Flywheel-image8

Pour accéder à WordPress, cliquez simplement sur le bouton WP Admin. Si le Mode privé est activé, vous devrez vous identifier avec votre nom d’utilisateur et votre mot de passe. Sinon, vous pouvez directement accéder au tableau de bord d’administrateur WordPress.

How-to-Connect-a-Domain-and-Install-WordPress-on-Flywheel-image9

Et voici le tableau de bord WordPress:

How-to-Connect-a-Domain-and-Install-WordPress-on-Flywheel-image10

À nouveau, Flywheel se démarque par la facilité de configuration et d’accès au site Web. Seul petit bémol: je n’ai pas vu l’encadré Mode privé en bas, et je me suis retrouvé sans savoir quoi faire à l’ouverture de la fenêtre de connexion supplémentaire. Toutefois, je n’ai eu aucun mal à le voir une fois de retour au tableau de bord du site.

Configurer un CDN

Si vous souhaitez booster votre site Web, vous devrez probablement configurer un CDN (« Content Delivery Network », ou Réseau de diffusion de contenu). Flywheel propose ce service en supplément avec les forfaits Tiny, Personal, Freelance et Agency (à prix réduit).

Le CDN se trouve sous l’onglet ADD-ONS du tableau de bord.

How-to-Connect-a-Domain-and-Install-WordPress-on-Flywheel-image11

Cliquez sur ADD CDN sous CDN pour afficher un résumé de la facturation.

À noter qu’avec un CDN, à partir de plus de 100 Go de bande passante, vous serez facturé par Go utilisé. Vous serez invité à indiquer si cela vous convient. En cliquant sur Terminer le paiement, vous serez immédiatement facturé selon le mode de facturation par défaut.

How-to-Connect-a-Domain-and-Install-WordPress-on-Flywheel-image12

Le CDN sera inactif par défaut pour conserver votre bande passante CDN. Son activation est facile à comprendre, grâce à l’icône « roue dentée » clairement visible:

How-to-Connect-a-Domain-and-Install-WordPress-on-Flywheel-image13

Configurer votre site WordPress sur Flywheel ? Un jeu d’enfants !

Étant donné que Flywheel est axé sur les développeurs et agences, leur plate-forme devait rester aussi simple que possible. Comme vous pouvez le constater, ils ont réussi haut la main.

Bien sûr, certaines fonctionnalités peuvent être gênantes ou déroutantes pour les utilisateurs à la recherche d’une solution simple. Toutefois, Flywheel vous fournit suffisamment d’informations pour vous permettre de distinguer facilement les choses dont vous pouvez vous passer des éléments importants.

Par exemple, en matière de connexion de domaine, vous pouvez voir que l’interface de Flywheel place les éléments importants dans des endroits logiques où vous les verrez facilement. Même si vous avez déjà suivi ce processus à plusieurs reprises, il n’est pas toujours évident de comprendre comment procéder avec des hôtes spécifiques. Toutefois, avec le tableau de bord de Flywheel, je n’ai jamais eu l’impression d’être perdu ou confus.

Flywheel parvient également à accélérer le processus, avec une installation WordPress qui prend moins de 10 minutes. En outre, vous pouvez connecter un domaine et configurer un CDN en 25 à 30 minutes.

Cela dit, il arrive parfois que même la meilleure interface gérée et personnalisée WordPress ne convienne pas aux utilisateurs habitués à cPanel. Si vous souhaitez utiliser cPanel sans renoncer à la facilité d’utilisation, InMotion Hosting est une excellente option.

Pour en savoir plus sur Flywheel et découvrir si la facilité d’utilisation et la qualité sont les mêmes sur le reste de la plate-forme, ne manquez pas mon évaluation de Flywheel.

22 applaudissements
Si vous avez trouvé le message utile, applaudissez-le !

Avez-vous des commentaires ?

0 out of minimum 100 caractères
Champ obligatoire Maximal length of comment is equal 80000 chars La longueur minimale du commentaire est de 100 caractères

Nous vérifions tous les commentaires des utilisateurs sous 48 heures pour nous assurer qu'ils proviennent de " vraies " personnes comme vous. Nous sommes ravis que cet article vous ait semblé intéressant. Nous vous serions reconnaissants de le partager !

Partagez cet article avec vos amis et collègues dès maintenant :

We check all comments within 48 hours to make sure they're from real users like you. In the meantime, you can share your comment with others to let more people know what you think.

Une fois par mois, vous recevrez des conseils et des astuces intéressantes et utiles pour améliorer les performances de votre site web et atteindre vos objectifs de marketing numérique !

Ravis qu'ils vous it plu !

Partagez-le avec vos amis

© 2019 WebsitePlanet.com. Tous droits réservés.